Comment le marché de l’emploi à Dijon évolue-t-il ?

Dijon, située au cœur de la Bourgogne, se classe parmi les métropoles intermédiaires où il fait bon vivre selon le baromètre 2022 d’Arthur Loyd. Elle est également la cinquième métropole où il fait bon travailler selon Hello Work 2021. Quels sont les atouts qui rendent Dijon attrayante pour les chercheurs d’emploi ?

L’emploi à Dijon

Au deuxième trimestre 2022, Dijon affichait un taux de chômage de 5,8 %, inférieur à la moyenne nationale. La métropole organise divers événements visant à faciliter la recherche d’emploi, notamment des rencontres business, des job-datings et des petits déjeuners éco. Le « Village des recruteurs » propose plus de 1 500 offres d’emploi.

Sujet a lire : Quels sont les avantages et les pièges des partenariats stratégiques dans le secteur des technologies financières

Les chercheurs d’emploi peuvent également consulter le site https://www.dijon-emplois.com/ ou exploiter des structures nationales comme l’APEC, Pôle Emploi et la CCI pour identifier les offres disponibles. 

Pôle Emploi proposait début 2023 près de 6 089 offres tous secteurs confondus. Pour les cadres, l’APEC recensait près de 974 offres, notamment en commercial, marketing, gestion, finance et administration.

A découvrir également : Les solutions d'expédition pour les colis volumineux ou fragile

Économie dijonnaise florissante

Dijon bénéficie d’une situation géographique stratégique. Elle se trouve à égale distance de Paris, Lyon et Strasbourg, facilitant ainsi les déplacements vers ces grandes métropoles. L’économie dijonnaise repose sur trois filières d’excellence : 

  • La santé
  • L’agroalimentaire
  • Le numérique

La transition écologique est également à l’ordre du jour, avec le projet Hydrogène Vert, transformant les déchets en énergie pour alimenter les transports publics.

La métropole compte plus de 15 000 entreprises, dont des acteurs nationaux et internationaux tels qu’Urgo, Unilever, Tetra Pak, Cycles Lapierre, Eurogerm et Orange. Pour favoriser la coopération entre ces acteurs, Dijon métropole a créé 11 pôles et clusters. Ces structures couvrent des secteurs tels que les énergies propres et les matériaux innovants.

La santé

Le secteur de la santé à Dijon a connu une croissance significative, avec plus de 62 % d’augmentation des effectifs en R&D en 10 ans. La métropole compte 100 entreprises dans la santé, couvrant la chimie fine, la pharmacie, les cosmétiques, les services et innovations en sciences de la vie, ainsi que les technologies médicales. Le CHU Dijon-Bourgogne et le centre Georges-François Leclerc jouent un rôle important dans ce secteur.

L’agro-alimentaire

Dijon, capitale gastronomique, a bâti son économie autour de l’agroalimentaire. La filière compte 9 000 emplois et offre des opportunités dans la production, le conditionnement, l’équipement ou la distribution. Des entreprises renommées comme Eurogerm, Unilever, Tetra Pak, Mulot & Petitjean et Dijon Céréales créent de nombreux postes.

Le numérique

L’innovation numérique est aussi un pilier de l’économie dijonnaise, avec 180 entreprises numériques et 3 000 salariés. Des entreprises telles qu’Orange, Bouygues Télécom et INEO INFRACOM offrent diverses opportunités. Dijon a identifié quatre domaines d’expertise, notamment la Healthtech, la Foodtech, l’Industrie du Futur et la Robotique. De plus, la ville s’est engagée dans la Smart City et le Smart building, favorisant ainsi la croissance et l’innovation dans ces secteurs.